Laurent Robillard-Cardinal  /  Dominique Binoist photos

 

 

 

 

 

Un nouveau joueur s’est greffé l’automne dernier à la rue Montcalm qui devient peu à peu un endroit de prédilection pour les épicuriens. Il s’agit du tant attendu Bar à Vin Soif. Situé dans le quartier du Vieux-Hull, sur une rue ciblée par des efforts de revitalisation municipaux, le bar à vin de Véronique Rivest, une des meilleures sommelières du monde, offre depuis le mois de septembre une carte des vins unique dans la région et un menu habilement conçu.

 

« Déjà, étant un bar à vin, on se différencie d’un restaurant, l’accent est vraiment sur le vin », explique la sommelière et nouvelle restauratrice Véronique Rivest. « Un sommelier doit faire une carte des vins en fonction du restaurant pour lequel il travaille, donc en fonction du type de cuisine, du menu, du style du chef et de la clientèle. J’ai passé ma vie à faire cela pour différents restaurants,  mais aujourd’hui je le fais pour un bar à vin et non un restaurant, et c’est mon bar à vin ! J’ai donc développé une carte des vins pour me faire plaisir », s’exclame la propriétaire.

 

Les clients peuvent être rassurés, Mme Rivest maîtrise parfaitement son métier. Elle a remporté deux titres de Meilleur Sommelier du Canada, elle a été nommée Femme du Vin 2007 à Paris, puis elle a décroché le prestigieux titre de Meilleur Sommelier des Amériques 2012. L’une de ses plus grandes réalisations demeure sa deuxième place au Concours du Meilleur Sommelier du Monde à Tokyo en mars 2013. De ce fait, elle est devenue la première femme à avoir franchi les marches du podium de ce prestigieux concours.

 

À la suite de ce remarquable exploit, elle a décidé de réaliser un de ses rêves, soit ouvrir un bar à vin dans son patelin. « Je suis une fille de Hull. J’ai grandi ici » dit-elle. Situé au 88, rue Montcalm, Soif occupe l’espace de l’ancien restaurant emblématique le Twist à un jet de pierre du ruisseau de la Brasserie. « C’est vraiment l’un des plus beaux coins de Gatineau », explique-t-elle.

 

À partir de ce lieu enchanteur, Mme Rivest tente de charmer ses clients en leur présentant des vins méconnus et surprenants dans un décor original et raffiné qui met en valeur le liège. « On retrouve uniquement des vins qui me font vibrer et que j’ai envie de faire découvrir et de partager. J’essaie d’avoir quelque chose pour tous les goûts, explique la sommelière. Les clients me demandent souvent quels sont mes coups de cœur, mais tous les vins qui sont sur la carte sont des coups de cœur. »

 

Mme Rivest privilégie d’ailleurs les vins de terroir aux vins d'industrialisation. « Je veux vraiment faire découvrir des vins qui nous apportent des émotions, qui nous font voyager quand on les goûte et qui prennent la signature du lieu qui les a vus naître », dit-elle.

 

Conséquemment, elle accorde la vedette aux vins de méthodes culturales plus naturels. Alors, la carte est dominée par des vins qui sont biologiques et biodynamiques. Tous ces vins sont bien sûr dégustés avec des plats complémentaires, car « le vin et la nourriture vont main dans la main, lance Mme Rivest. On met vraiment l’accent sur la cuisine très simple avec des ingrédients de qualité. Nous ne voulons pas trop de saveurs éclatées. Le but c’est aussi que les clients mangent un peu n’importe quoi sur le menu et que ça s’agence bien avec une grande variété des vins sur la carte. Donc, on privilégie des plats qui vont bien avec plusieurs vins. L’idée, c’est que les gens découvrent des vins tout en mangeant. »

 

 

 




This content originally appeared in Scene, a free newsprint prologue to the National Arts Centre’s Ontario Scene. Available at all Bridgehead Coffee locations, Scene was created collaboratively by Guerilla, Apt613, and Herd Magazine.